Un mot de l’auteure et de l’éditrice!

Quel bon moment de la journée que celui de l’histoire avant le dodo! Les tout-petits adorent ces instants  magiques d’intimité à la fin d’une journée bien remplie!

Or, nos récits et les illutrations qui les accompagnent créent le parfait environnement pour ces  doux rendez-vous entre lui et vous.

En prolongement des berceuses de Marie-Élaine certes, mais également inspirées du quotidien de nos petits, nos histoires permettent d’entrer, sur la pointe des pieds, dans leur univers émotionnel. Petites et grandes inquiétudes, les premières amitiés,  les plaisirs attendus, les chagrins du jour, les questions sur les pourquoi et les comment, tout peut devenir un heureux prétexte pour une brève mais riche jasette avant dodo.

Et pourquoi ne pas en profiter également pour faire découvrir à  nos petits loups la beauté des mots? Des mots qui peuvent facilement devenir d’usage courant à un moment de leur vie où il leur est si facile de les emmagasiner.

Leur petit cerveau ne demande qu’à s’ouvrir devant tant  d’abondance. Vocabulaire diversifié, mots justes, ne  sont qu’une infime part du trésor inépuisable que nous offre notre langue française. Ne les en privons pas!

Même pendant le sommeil, dans leurs premières années de vie, le cerveau des tout-petits est une véritable machine à apprentissage.

Ainsi, nous avons pris grand soin du choix des mots dans nos histoires avant-dodo. Certains méritent même une attention particulière. Bien que ne présentant pas un grand niveau de difficulté, on les utilise plus rarement dans nos jasettes avec eux. Nos tout-petits sont allumés, brillants! Ils sont tout-à-fait capables de les capter au passage avec votre soutien. Et la répétition fait des miracles.

Nous les avons mis en évidence, en caractère gras. Cela dit, il ne s’agit pas ici de faire de ce moment avant-dodo un moment de devoir, oh non, pas du tout.  Amusez-vous! Faites naturellement usage de ces mots lorsque le moment s’y prête dans la journée. Vous serez étonnés de la facilité avec laquelle votre enfant les utilisera à son tour.

Vous le savez, les compétences en lecture se mettent en branle dès le tout jeune âge. Attention. Encore une fois, pas question de devoir. On en n’est pas là. Nous laissons ça à l’école, le temps venu. Un peu comme les fondations d’une maison assureront la solidité de celle-ci, la mise en place de quelques stratégies simples en bas âge, permettra de préparer la mécanique de la lecture formelle en temps et lieu.

Nous vous reviendrons, une fois les deux premières histoires publiées, pour vous suggérer des petits trucs utiles et pratiques. Voyez ça comme une proposition d’enrichissement en prime et au choix.

Louise & Marie-Élaine

Pour vous mettre en appétit, nous vous offrons en primeur un extrait de Petit Écureuil…